Quand un p’tit pneu plus loin fait route vers le Mississipi

NOUS SOMMES A JACKSON MISSISSIPI

See you soon New-York ! Très très soon !

Après une dizaine de jours passés à NYC nous revoila sur les routes.

Après deux ou trois bouchons, c’est un fermier de Pennsylvanie qui accepte de nous accueillir pour la nuit et qui nous offre en sus des pommes de son verger.
Nous reprenons la route tôt le lendemain en direction de Lancaster, ville située dans le « pays allemand » de Pennsylvanie. La raison de ce surnom : Lancaster est le fief de la plus importante communauté mennonite au monde et de la deuxième communauté amish des USA.
Un passage au visitor center et nous nous retrouvons sur le parking d’un club de Kayak pour dormir. Une journée sportive et culturelle en perspective !
2h de kayak et une après-midi à circuler dans la campagne à la recherche de fermes amishs (c’est facile, ils n’ont pas la télé donc pas d’antennes). Nous voulions en effet que les enfants se rendent compte qu’on peut vivre comme au 17ème siècle mais au 21ème siècle. Nous avons eu de la chance puisque nous en avons croisé en buggy tiré par des chevaux ou affairés dans les champs et les potagers. C’est d’ailleurs très drôle de les doubler sur la route. C’est finalement au fast-food que nous les avons vu au plus près. Les enfants n’en revenaient pas :  »Mais ils mangent des hamburgers! Ils ont le droit? »
Mission accomplie ! Nous en avons profité pour en apprendre davantage sur cette communauté hors du temps et petit coup de cœur pour les magnifiques paysages de Pennsylvanie.

Nous reprenons la route, avec comme objectif d’emprunter la Skyline Drive, une jolie route qui serpente dans la montagne (encore et toujours les Appalaches…) sur 170 km. C’est bien mais c’est long à 50km/h. Si bien qu’une fois au bout, nous laissons tomber notre idée première (enchaîner sur les 755 km de la Blue Ridge Parkway, toujours à 50km/h) pour finalement prendre l’autoroute avant d’aborder le Tennesee.

Here we are !

20160909_121038

Sur notre route vers le Mississipi nous avons découvert Pigeon Forge qui pour nous s’apparente beaucoup à un petit Las Vegas ou à un gros Andorre. Nombreuses boutiques, restaurants, attractions et dinner-show. Ici l’actrice Dolly Parton est présente partout. Parc à Thème, parc aquatique, hôtel resort, divers shows…
Nous avons tenté notre chance pour un dinner-show proposé par la grande compagnie de Dolly Parton. Mieux vaut réserver car la salle était comble. Mis sur liste d’attente nous avons finalement pu assister à la soirée. C’est à faire au moins une fois pendant un voyage aux USA! Accueil vers 17h dans un saloon où vous pouvez boire un verre (pas d’alcool) et applaudir un groupe de blues pendant 30 minutes. Puis vous êtes dirigés vers une immense salle vers 18h. Au centre, la piste où évolueront les acteurs et les chevaux. Tout autour des lignes de tables où vous vous installez avant d’être servi par un charmant jeune homme tout sourire (une trentaine de serveurs dans la salle). Le spectacle commence en même temps que le service à la chaîne. Boisson (verre rempli toutes les 5 minutes et toujours pas d’alcool) puis soupe avec petit pain pour commencer ; vous vous retrouvez ensuite avec un coquelet, une pomme de terre, une tranche de porc et du maïs dans votre assiette. C’est énorme. Pour finir un café et une apple pie. Votre repas se déroule en même temps que le spectacle qui dure 1h30. Le serveur passe environ 20 fois vous servir. C’est impressionnant. Le spectacle en lui même est sympa. Première partie chants et danses, gloire à l’Amérique, aux cow-boys, aux indiens et aux belles jeunes filles des plantations du Sud. Deuxième partie : un mini interville, Nous nous retrouvons à encourager des poules, des mini-poneys, des cow-boys qui s’affrontent dans différentes courses. Les enfants ont adoré et l’ambiance était super.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons ensuite pris la décision de nous diriger vers le Great Smoky Mountain National Park à quelques miles de là pour avoir un peu de fraîcheur et dormir.

Deux journées au cœur de la forêt au cours desquelles nous faisons la connaissance d’une famille américaine installée sur l’emplacement voisin du nôtre. Une aubaine pour les enfants qui partagent de bons moments avec Hannah, Mina et Dina ; baignade, promenade sur les chemins forestiers, découverte d’une chute d’eau…

Après cette pause bucolique nous reprenons la route en direction de Nashville, the Music City. Nouvelle halte, nouveau bivouac dans un vignoble cette fois. L’occasion nous vaut de déguster quelques vins locaux de bonne qualité (et d’acheter une bouteille en passant…)

Nous débarquons enfin à Nashville et entreprenons rapidement la visite du centre-ville. Le mythe est bien entretenu. C’est la patrie de Johnny Cash et la country est valorisée au maximum. Les musiciens sont partout, dans la rue, dans les bars, dans les restaurants. L’ambiance est là et nous aussi (vidéos sur facebook). Passant de bars en bars, mélange de musées et de salle de concert, nous découvrons divers groupes et styles. Nous décidons de demander l’autorisation de bivouaquer sur le parking d’une église qui est sur Broadway (rue principale de Nashville) et qui nous offrira la possibilité d’y vivre une soirée. La physionomie est la même, la seule chose qui change au grand désarroi des enfants est que l’âge des clients et contrôlé à l’entrée des bars et que les moins de 21 ans ne peuvent y accéder. Nous trouvons quand même un resto et assistons à un concert sympa. Après les québequois, New-York et la Pennsylvanie, Nashvillle sera un nouveau coup de cœur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nanny, on a vu plein de bottes qui t’iraient super bien !

Et voila. Désolés pour l’attente mais vous comprendrez que trouver des connexions internet n’est pas l’objectif premier de notre voyage et que chaque chose vient en son temps.

Nous pensons bien à vous tous, en France, au Québec, aux USA ou en Amérique du sud.

Dans le prochain épisode, vous découvrirez notre visite du Musée des Droits Civiques de Memphis, notre périple Mississipien sous une chaleur étouffante, et bien sûr La Nouvelle-Orléans.

@très vite

 

 

2 réflexions sur “Quand un p’tit pneu plus loin fait route vers le Mississipi

  1. Bourges brigitte dit :

    magnifiques paysages, ça fait réver. les champs de coton, la maison coloniale. Au fait ça s’appelle comment les filaments qui tombent des arbres? peut-être des cheveux?
    Enfin quelques photos avec la narratrice. ça fait plaisir de te voir ma chérie.
    Quand aux enfants ils ont l’air en pleine forme et ont l’air de s’amuser beaucoup; avec les bébés crocodiles, même sur les chevaux comme les cow-boy.
    j’attends avec impatience la suite de vos aventures et vous embrasse très fort tous les quatre.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s